LETTRE OUVERTE de Jean-Yves BARRERE à la FNACA de Bayonne

Publié le par 1maindevant-1mainderriere.over-blog.com

linkjean-yves-barrere.jpg

 

Extrait du site "Pieds Noirs aujourd'hui", découvrez ci-dessous la lettre ouverte et l'action d'éclat d'un pied noir de Bayonne, lors de la commémoration du 19 mars 1962 de la FNACA.

 

Jean-Yves BARRERE nous démontre qu'il n'est pas besoin d'être nombreux pour se faire entendre...

 

  

" Oui, je persiste et je signe, et revendique mon geste du déploiement de cette banderole dénonçant la mascarade et la commémoration que vous vous entêtez à célébrer chaque année en ne reconnaissant pas les morts qui ont suivi le semblant de « Cessez-le-feu » du 19 mars 1962.

Oui, j’ai agi seul, à Bayonne les années précédentes je me contentais de klaxonner pendant la cérémonie……là j’ai fait un peu plus fort.

 

Après avoir accompli mon geste, je suis redescendu comme j’étais monté et, là, j’ai eu droit au merveilleux accueil dont vos adhérents semblent pouvoir être capables, à savoir agresser une personne seule en lui tombant à 7/8 dessus et en tenant des propos racistes : « On aurait mieux fait de laisser les pieds-noirs seuls, ils auraient fini comme les Harkis, égorgés…. » ou « On va te mettre 2 cartouches dans le buffet » et encore « Les Harkis on s’en branle, ce sont des Arabes... ». Tout cela en me donnant des coups, toujours à 7/8 contre un, en me saisissant les parties avec la promesse de « On va te les arracher et te les mettre dans la bouche….. ». Ca sent le déjà vu... De vraies méthodes du FLN...

 

Et dire que parmi mes agresseurs, si cela se trouve et il y a de grandes chances pour que cela soit le cas, aucun d’entre eux n’a jamais tenu un fusil, ni ne s’est battu, plus occupés qu’ils devaient être à attendre la quille.

Mais, pauvres d’esprit que vous êtes, un soldat, un vrai, c’est quelqu’un qui sait se battre et qui est capable de le faire à un contre un…….pas à la façon FNACA……..Mon grand-père paternel né en 1897 a fait 14-18, il a été gazé et en est décédé en 35 dans d’atroces souffrances. Mon grand-père maternel né en 1910 a fait 39-45 et ensuite l’Algérie et mon père né en 1935 a fait l’Algérie…ils ne se seraient jamais comportés comme des lâches…..

 

Je vous donne donc à nouveau RDV le 19 mars 2011 pour une opération encore plus spectaculaire que celle-ci en espérant qu’à l’avenir les pouvoirs publics prendront la mesure de la gravité à laisser faire ce cirque de cérémonies et les feront tout simplement interdire, pour qu’enfin les morts de l’après 19 mars 1962 puissent reposer en paix. "

 

JYB

 

Retrouvez-nous sur Facebook :

 

http://www.facebook.com/#!/group.php?gid=122759831089185

Publié dans blog pieds noirs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DELENCLOS Michel Henri 30/10/2010 22:00


Pour faciliter la tâche des anti 19.03.1962, je les invite à se référencer de l'ex-Chef d'Etat, De Gaulle, qui, regrettant l'inscription de "Dien Bien Phu" sur l'Arc de Triomphe, précisait: "On
n'appose sur les monuments que les noms des victoires: mêmes "glorieuses", les "défaites" ne doivent pas être célébrées." N'est-ce pas là que du bon sens, un rappel à la conscience pour ceux qui
n'en ont plus et qui oublient et salissent leurs propres compatriotes, eux, morts debout les armes à la main, au service de la France.
Delenclos Michel Henri: Auteur de "Les Mots des uns...Les Maux des autres. La France et l'Algérie".


Roger Dalger 15/01/2011 11:45



Je vous remercie pour votre contribution, dont nous ferons le meilleur usage.


N'hésitez pas à nous adresser vos commentaires, quand bon vous semblera.


RDA